Contenu principal
Lions Clubs International Foundation Lions Clubs International Foundation
Bas de page

Témoignages

Témoignages

section

Paroles de Lions et d'autres personnes venus sur le terrain pour aider les victimes des catastrophes les plus récentes. Dans ces témoignages, les victimes et les volontaires partagent leur expérience avec les équipes de secours de la LCIF :

Séisme au Japon

« Lorsque j'ai appelé le gouverneur de district Tabata, ses parents et proches étaient portés disparus, mais son premier commentaire a été : "je dois faire quelque chose avant que de nombreux membres n'abandonnent leur activité dans notre club." J'ai été submergé par une émotion que j'ai du mal à décrire. Au milieu de ce spectacle de désolation, les Lions que j'ai rencontrés faisaient preuve d'une grande dignité et étaient prêts à aider les personnes qui ont été les plus touchées. Nous devons les soutenir avec toute l'énergie possible. »
Lion Motohiro Oono, Saitama, district 330-C

« Le 11 mars, peu avant 15 h, j'ai entendu un bruit de ferraille : c'était le début de la catastrophe. J'ai cru que les secousses allaient bientôt se calmer, mais je me trompais. J'ai vu le sol onduler, une machine à souder bouger dans l'usine, un produit qui pèse plus de deux tonnes glisser sur environ deux mètres et des plaques de métal tomber. Nous nous sommes précipités à l'extérieur de l'usine. Dehors, nous avons assisté à un spectacle incroyable : un camion de quatre tonnes flottait dans les airs… Les Lions du Japon nous ont envoyé de l'eau et de la nourriture. Notre région est moins touchée que d'autres, comme Iwate et Miyagi. J'ai donc commencé par hésiter à accepter cette offre. Mais je suis certain de ce que ce don signifie pour les gens qui passent du temps dans l'obscurité des abris. »
Masamitsu Kitamura, président du Lions club d'Hitachi Sakura, district 333-E

« Deux jours après le tremblement de terre, les membres du cabinet 330-A ont avancé la réunion statutaire et se sont rendus à la gare de Shinjuku avec des boîtes de collecte. Alors que nous venions juste d'élever la voix pour demander leurs dons aux personnes présentes, une jeune femme s'est approchée de nous. "Vous faites une collecte pour le séisme à Miyagi, c'est bien ça ?" C'était en effet le cas. "Je n'ai pas réussi à contacter mes amis. Donnez-leur ça, s'il vous plaît." Elle a déposé 1 000 yens dans la boîte, les larmes aux yeux. De nombreuses personnes, notamment des jeunes, ont alors sorti leur portefeuille après avoir compris à qui la collecte était destinée. Lorsque nous leur disions merci, beaucoup d'entre elles nous répondaient "Donnez-leur ça, s'il vous plaît", "Nous comptons sur vous" ou simplement "Merci".  Certaines pleuraient. La jeune femme qui avait fait un don nous a aidés à collecter de l'argent jusqu'à la fin. »
Junichi Kayashima, district 330-A, Tokyo, Japon

Séisme en Nouvelle-Zélande

« Lors d'une réunion d'urgence du comité Tremblement de terre hier soir, j'ai parlé à un Lion dont la maison avait été endommagée et le lieu de travail fermé. Il n'avait plus ni électricité, ni eau, ni tout-à-l'égout, mais il assistait à une réunion des Lions pour voir comment il pourrait aider les habitants de Christchurch ».
Ron, Luxton, Past Directeur international
 
« Les gens étaient tellement reconnaissants aux Lions d'avoir distribué de l'eau que de nombreux résidents voulaient participer aux frais. Ils étaient bouleversés de voir que, bien qu'affectés eux-mêmes, les Lions aidaient la population de la ville ».
Raewyn Clearwater, gouverneur de district

« Nous avions besoin d'aide et nous avions entendu parler des actions menées par les Lions. Nous les avons appelés et ils ont répondu immédiatement ».
Penny Mason, président de la Croix-Rouge en Nouvelle-Zélande

section

Haut de page