Contenu principal
Lions Clubs International Foundation Lions Clubs International Foundation
Bas de page

Rétinopathie diabétique

Rétinopathie diabétique

section

La LCIF soutient les Lions dans leur lutte contre le diabète par le biais de deux programmes de subventions : une subvention SightFirst accordée dans le cadre des programmes de rétinopathie diabétique et un financement Core 4 accordé dans le cadre des programmes de lutte contre le diabète.

Le problème

Le diabète est lié à l'incapacité du corps à produire ou à utiliser correctement l'insuline, l'hormone qui convertit la nourriture en énergie pour la vie quotidienne. Chaque année, près de cinq millions de décès sont dus au diabète. Les complications à long terme de cette maladie sont les suivantes : maladies cardiovasculaires, accidents vasculaires cérébraux, maladies rénales et amputations.

La rétinopathie diabétique, autre complication du diabète, résulte de lésions aux vaisseaux sanguins de la rétine, la membrane sensible du fond de l'œil. Dans certains cas, les vaisseaux gonflent et un liquide s'en échappe. Dans d'autres, on observe une croissance anormale de nouveaux vaisseaux. La maladie affecte généralement les deux yeux et atteint les personnes souffrant de diabète depuis de nombreuses années.

Impact mondial

La rétinopathie diabétique est à l'origine d'environ 5 % des 39 millions de cas de cécité dans le monde et elle est à l'origine d'un nombre croissant de cas de diminution de l'acuité visuelle chez les adultes en âge de travailler (de 20 à 65 ans) dans les pays industrialisés. Il est impossible de redonner la vue à une personne l'ayant perdue en raison d'une rétinopathie diabétique. Les personnes qui ne font pas l'objet d'un suivi médical régulier lorsqu'ils atteignent l'âge de la retraite ou qui sont issues de minorités sont particulièrement exposées à cette maladie.

Le nombre de personnes qui risquent d'être atteintes de rétinopathie diabétique ne cesse d'augmenter. Actuellement, plus de 382 millions de personnes souffrent de diabète dans le monde. C'est dans les pays industrialisés que la progression de ce nombre a été la plus sensible ces dernières années. Près de la moitié des personnes touchées par le diabète développeront une rétinopathie diabétique au cours de leur vie. Une personne souffrant de diabète depuis 15 ans a 10 % de chance de devenir malvoyante et environ 2 % de chance de devenir aveugle.

Traitement

Une bonne prévention ou un contrôle sérieux du diabète peut permettre d'éviter la rétinopathie diabétique. Une fois le diagnostic posé, la progression de la maladie et la perte d'acuité visuelle peuvent être réduites de 90 % par un contrôle approfondi du diabète et un traitement de longue durée.

Ce traitement peut consister en une intervention chirurgicale au laser permettant de réduire les vaisseaux sanguins de la rétine ou, dans les cas les plus graves, en une vitrectomie destinée à retirer le sang du centre de l'œil. Des examens ophtalmologiques réguliers et une rééducation adaptée permettent d'optimiser ce traitement.

Réalisations du programme SightFirst

Depuis 1995, le programme SightFirst a accordé 2,8 millions de dollars à 22 projets de lutte contre la rétinopathie diabétique dans 11 pays où cette maladie constitue une préoccupation sanitaire majeure : l'Algérie, le Bahreïn, le Brésil, le Chili, l'Espagne, les Îles Fidji, l'Inde, le Pakistan, le Pérou, les Samoa et le Venezuela. Très exhaustifs, ces projets englobent des activités telles que des programmes d'éducation publique et de formation professionnelle, des dépistages et traitements et des services liés à la perte de l'acuité visuelle.

Les premières réalisations du programme SightFirst en matière de rétinopathie sont les suivantes :

  • Sensibilisation de plus d'un million et demi de personnes
  • Formation de plus de 2 000 professionnels
  • Organisation de plus de 23 000 interventions chirurgicales
  • Dépistage de plus de 140 000 patients

Priorités de financement

Le programme SightFirst reste engagé dans la lutte contre la rétinopathie diabétique. Les projets prioritaires sont les suivants :

  • Identification des sites adaptés : SightFirst continue de soutenir le développement ou l'extension des programmes de dépistage et de traitement de la rétinopathie diabétique dans des cliniques connues et spécialisées dans le traitement du diabète et les soins ophtalmologiques qui ciblent les communautés défavorisées et ne renoncent pas aux services ophtalmologiques existants.
  • Intégration du traitement contre le diabète : les projets doivent concerner les personnes pour lesquelles un diagnostic de diabète a déjà été posé. Le traitement de la rétinopathie diabétique doit être intégré au traitement global. En outre, les projets doivent s'inscrire dans le programme national de prévention et de traitement du diabète, le cas échéant.
  • Des programmes de qualité : les projets doivent contenir des composants clairement définis d'évaluation, de contrôle, de suivi et de partage des coûts.
  • Des programmes durables : outre le financement SightFirst, les projets doivent prévoir un partage des coûts. Des partenariats public/privé et des dons en nature sous forme de ressources humaines, de consommables ou de locaux sont également possibles.
  • Engagement des Lions : les Lions doivent s'engager de façon concrète sur le terrain tout en participant à des actions de sensibilisation.

En général, les projets SightFirst doivent être axés sur les principales causes de cécité à l'échelle d'un pays ou d'une région. Ils ciblent les populations défavorisées ou n'ayant qu'un accès limité, voire aucun accès, aux services de soins ophtalmologiques. Le programme finance des projets viables de haute qualité visant à fournir des soins oculaires, à développer les infrastructures, à former le personnel et/ou à assurer des services de réinsertion et d'éducation dans les communautés défavorisées.

section

Découvrez d'autres informations telles que les demandes de subventions SightFirst, les questionnaires sur les maladies et les documents sur la politique de prospective.

Pour en savoir plus sur les statistiques présentées dans cette page, consultez la page suivante :
Haut de page