Contenu principal
Lions Clubs International Foundation Lions Clubs International Foundation
Bas de page

Initiative de prévention des cataractes infantiles

Initiative de prévention des cataractes infantiles

section

Pradip Tigga a bénéficié de l'initiative de prévention des cataractes infantiles mise en place par la LCIF et Bausch + Lomb's« L'année dernière, la scolarité de Pradip a été perturbée et il ne voyait pas correctement », témoigne la mère de Pradip Tigga, un enfant de sept ans. Elle vit avec sa famille dans le Bengale occidental, en Inde. « Mon mari est ouvrier journalier dans les plantations de thé. Il nous était donc difficile de faire soigner Pradip dans un hôpital privé en raison du coût des soins. Il est désormais de retour à l'école et il joue, lit et marche sans aide. Notre souhait est qu'il soit un bon élève et qu'il reçoive l'instruction nécessaire à sa réussite. »

Grâce à l'initiative de prévention des cataractes infantiles mise en place par la LCIF et Bausch + Lomb's, Pradip a subi en 2012 une opération de la cataracte infantile et bénéficié d'un traitement gratuit à l'hôpital ophtalmologique régional Lions de Siliguri, dans le Bengale occidental. Dans le cadre de cette initiative, cet hôpital héberge l'un des six projets récompensés dans le monde depuis 2010 et visant à améliorer les capacités locales à détecter, traiter et suivre les cas, souvent complexes, de cataracte infantile.

Chaque année, des centaines de milliers de bébés à travers le monde naissent avec une cataracte affectant un œil ou les deux yeux, ou développent cette maladie. Elle peut provoquer une grave perte de la vue, voire la cécité. Non seulement cette maladie peut être traitée, mais elle peut souvent être évitée.

L'organisme Bausch + Lomb et la LCIF collaborent depuis 2010 dans le cadre de l'initiative de prévention des cataractes infantiles pour identifier, financer et promouvoir des méthodes novatrices permettant de résoudre cette maladie sur le long terme dans l'intérêt des enfants, de leurs familles et des communautés dans lesquelles ils vivent. Lors de l'année pilote, Bausch + Lomb a fait un don de 350 000 dollars destiné au lancement de ce programme de partenariat. La poursuite du programme l'année suivante a été financée par la même somme.

L'initiative de prévention des cataractes infantiles au Népal

Lors de la première année, trois subventions ont été attribuées. La première a bénéficié à des programmes novateurs de prévention et de traitement visant à renforcer les capacités de la République populaire de Chine. On estime qu'en Chine, au moins 40 000 enfants souffrent de cataracte infantile (soit pratiquement 20 % des 200 000 enfants aveugles de ce pays). L'hôpital ophtalmologique de Tianjin a reçu la somme de 150 000 dollars destinée au traitement de cette maladie, à des séances de formation en ophtalmologie, à l'acquisition de matériel et à des campagnes d'information au sein de la communauté. Deux autres subventions de 50 000 dollars chacune ont été attribuées à de petits projets de recherche, l'un initié par l'institut ophtalmologique de Lumbini, au Népal, et l'autre mis en œuvre par l'hôpital universitaire de Calabar, au Nigeria. Au Népal, les chercheurs ont étudié le coût et l'efficacité d'un programme de suivi des chirurgies de la cataracte. Au Nigeria, ils ont mené la première grande étude sur les causes principales de la cécité chez l'enfant en Afrique. L'étude a révélé que les deux tiers des enfants soumis à un dépistage nécessitaient un suivi médical.

Lors de la deuxième année, le partenariat a permis d'attribuer trois subventions supplémentaires : deux subventions de recherche de 50 000 dollars chacune et une subvention de renforcement des capacités de 150 000 dollars. Les deux subventions de recherche ont été accordées à ORBIS, une organisation internationale de développement à but non lucratif qui se consacre à la sauvegarde de la vue dans le monde. ORBIS va évaluer les services chirurgicaux de cataracte infantile en Afrique du Sud, informer et améliorer les structures existantes pour renforcer les unités de soins ophtalmologiques infantiles de l'hôpital Albert Luthuli à Inkosi, en Afrique du Sud, et de l'hôpital central Kitwe en Zambie. La seconde subvention a permis au Centre international de la santé oculaire de mettre en place un suivi communautaire sur cinq ans des enfants de la République populaire du Bangladesh pour évaluer les résultats des opérations.

Regardez la vidéo présentant l'action de l'initiative de prévention des cataractes infantiles au Népal.

section

Pour plus d'informations, consultez le site Web de l'initiative de prévention des cataractes infantiles.

En savoir plus sur les problèmes de cataracte et de cécité chez l'enfant et sur les moyens mis en œuvre par la LCIF pour les résoudre.

Haut de page