Contenu principal
Lions Clubs International Foundation Lions Clubs International Foundation
Bas de page

Onchocercose

Onchocercose

section

Le problème

L'onchocercose, ou « cécité des rivières », est une infection parasitaire due à la piqûre d'une mouche noire se trouvant à proximité des rivières à courant rapide. Un ver parasite pénètre le corps humain et produit des milliers de larves qui migrent dans la peau et dans les yeux. Particulièrement nuisible pour la peau et les yeux de l'individu lorsqu'il meurt, ce ver est à l'origine d'intenses démangeaisons et de lésions oculaires. Après une longue exposition, ces lésions peuvent entraîner une diminution de la vue ou une cécité évitable, ainsi que des maladies de la peau défigurantes. L'onchocercose est endémique en Afrique centrale, en Afrique orientale et en Afrique occidentale, dans certaines régions d'Amérique latine et au Yémen.

Impact mondial

Environ 37 millions de personnes sont infectées par cette maladie, dont 300 000 sont devenues aveugles ou malvoyantes. Quelque 100 millions de personnes en Afrique et en Amérique latine risquent de la contracter.

Outre la perte de la vue, les conséquences sont dévastatrices : les mouches noires se reproduisent dans les eaux rapides, c'est-à-dire au milieu des terres les plus fertiles, et de nombreux individus doivent abandonner leur maison et leur terre. Non seulement de nombreuses habitations ont été déplacées, mais on ne compte plus les villages dont la productivité économique a chuté dans certaines des régions les plus pauvres du monde.

Traitement

L'onchocercose se soigne facilement à l'aide d'une dose annuelle ou biannuelle d'ivermectine, un médicament fabriqué et donné par le laboratoire Merck & co. Mectizan®. Ce traitement tue les larves du parasite à l'intérieur du corps humain, empêchant ainsi l'apparition de la cécité et la transmission de la maladie. Le laboratoire s'est engagé à fournir gratuitement ce médicament jusqu'à l'éradication de la maladie. On espère que le Mectizan® va permettre de stopper la transmission et l'élimination virtuelle de la cécité des rivières.

Réalisations du programme SightFirst

Depuis 1993, la Fondation du Lions Clubs International a octroyé 33 millions de dollars pour soutenir la distribution de Mectizan® à environ 251 millions de personnes dans 15 pays d'Afrique et d'Amérique latine. SightFirst a formé les 682 000 volontaires chargés de la distribution du médicament dans les communautés. Nous collaborons avec le programme africain de contrôle de l'onchocercose et avec le programme d'élimination de l'onchocercose dans les Amériques. Ces partenariats sont essentiels à l'action menée par la Fondation pour que cette maladie disparaisse de la liste des problèmes de santé publique. Depuis 1999, SightFirst collabore étroitement avec le Carter Center, l'un des chefs de file de la lutte contre l'onchocercose.

Cette collaboration efficace entre les organisations non gouvernementales, les ministères de la Santé, les gouvernements, les entreprises privées, les agences des Nations unies et d'autres acteurs est très fructueuse. La Colombie et l'Équateur ont été les deux premiers pays du monde où l'onchocercose a totalement été éradiquée par la prévention, la mise en place d'un traitement, et une éducation sanitaire appropriés. En Afrique, de récentes études ont montré pour la première fois qu'il était envisageable de l'éradiquer dans certaines régions. La démarche visant à endiguer l'onchocercose a pour objectif d'empêcher l'apparition de nouveaux cas de cécité, mais également de permettre aux populations locales de revenir sur leurs terres et de redynamiser les économies locales.

Priorités de financement

Le programme SightFirst va financer les projets existants de lutte contre l'onchocercose ayant démontré leur efficacité et axés sur la création de mécanismes durables de distribution de l'ivermectine et de développement de services ophtalmologiques complets. Des programmes de contrôle de l'onchocercose sont également proposés dans les pays où la maladie constitue une menace majeure pour la vue.

section

Pour en savoir plus sur les statistiques présentées dans cette page, consultez la page suivante : Organisation mondiale de la santé : prévention de la cécité et des déficiences visuelles
Haut de page