Contenu principal
Lions Clubs International Foundation Lions Clubs International Foundation
Bas de page

Foire aux questions sur le programme SightFirst

Foire aux questions sur le programme SightFirst

section

Programme SightFirst

Qu'est-ce que le programme SightFirst ?
Le programme SightFirst de la Fondation du Lions Clubs International finance l'action des Lions, des organisations non gouvernementales, des agences gouvernementales et des autres acteurs visant à combattre les causes principales de cécité évitable et réversible, et propose des services aux personnes non voyantes ou souffrant de déficiences visuelles. Pour cela, ce programme soutient des systèmes de soins ophtalmologiques, des programmes de formation, ainsi que le développement des infrastructures.

Que fait le programme SightFirst pour combattre la cécité dans le monde ?
Le programme SightFirst met en place des systèmes de soins ophtalmologiques, combat la cécité et la perte de la vue et aide les malvoyants des communautés défavorisées du monde entier. Ce programme est l'un des membres actifs de l'IAPB, un regroupement d'organisations dédié à l'éradication des principales causes de la cécité évitable et à la lutte contre la multiplication des cas de troubles de la vue évitables. Depuis que le programme a été lancé en 1990, SightFirst a permis de sauver la vue de plus de 30 millions de personnes à travers le monde.

Quels sont les projets soutenus par le programme SightFirst et existe-t-il des financements pour les projets lancés dans les pays industrialisés ?
Le programme SightFirst aide les Lions et leurs partenaires à combattre les principales causes de la cécité évitable ou réversible dans le monde et à proposer des services aux personnes non voyantes ou souffrant de déficiences visuelles. Il est axé sur des projets à grande échelle de lutte contre la cataracte, le trachome, l'onchocercose, la rétinopathie diabétique et l'erreur de réfraction non corrigée. Ce programme finance également des projets de recherche participant à la réalisation de ses objectifs, orientés notamment vers l'amélioration de l'offre de services dans les domaines de la cataracte, du trachome et de l'erreur de réfraction non corrigée. Les demandes de lunettes ou d'interventions chirurgicales individuelles sont adressées aux Lions locaux.

Dans les pays industrialisés, certains projets liés à la malvoyance, à la rétinopathie diabétique, à l'erreur de réfraction non corrigée et à l'éducation ou à la réadaptation, peuvent faire l'objet d'un financement. Ces affections oculaires et ces besoins sont répandus dans les pays industrialisés comme dans les pays en voie de développement. Les critères d'éligibilité au programme SightFirst et les demandes d'adhésion sont disponibles en ligne.

La LCIF offre-t-elle des subventions d'aide aux particuliers (bourses d'études, frais médicaux personnels, etc.) ?
La LCIF prend en charge des projets de grande envergure destinés à répondre aux besoins humanitaires de communautés dans leur ensemble. Ces projets sont conduits par les Lions locaux qui identifient les besoins, développent le plan d'action, puis mettent en place le projet. La LCIF n'a défini aucun programme de subvention destiné à prendre en charge des demandes individuelles. Ces demandes doivent être adressées aux Lions locaux, qui peuvent souvent y répondre dans le cadre de programmes déjà en place au sein de leur communauté. Utilisez l'outil Trouver un club pour rechercher le club à contacter dans votre région.

Qui peut prétendre à une subvention SightFirst de la LCIF ?
Les districts Lions (districts simples, sous-districts ou districts multiples) collaborent avec leur conseiller technique SightFirst ainsi qu'avec le président et la commission chargés du programme SightFirst au niveau du district/district multiple pour évaluer les besoins locaux en matière de soins oculaires et mettre au point des propositions de projets de subvention SightFirst. Les demandes dûment complétées doivent être signées et approuvées par le conseiller technique, le président chargé du programme SightFirst au niveau du district/district multiple et le gouverneur de district (ou le président du conseil en cas de demandes soumises à l'échelle du district multiple). Une liste des conseillers techniques dans le monde est également disponible. Pour plus d'informations sur les types de projets que le programme SightFirst soutient, consultez le Résumé du programme SightFirst.

Quelle est la différence entre un projet SightFirst et un projet lié à la vue ?
Les projets SightFirst bénéficiant de subventions de la LCIF sont axés sur les principales causes de cécité à l'échelle régionale, nationale ou internationale. Ces projets ciblent les populations n'ayant qu'un accès limité, voire aucun accès, à des services de soins ophtalmologiques. Les projets liés à la vue sont centrés sur les besoins d'une communauté plutôt que ceux d'un pays ou d'une région. Ces projets, portant par exemple sur l'achat de matériel pour une clinique ophtalmologique, peuvent prétendre à une subvention standard LCIF ou à une subvention d'aide internationale. Les autres projets liés à la vue concernent par exemple une maladie ou un programme ne faisant pas partie des priorités du financement du programme SightFirst (par exemple le glaucome ou les banques des yeux) ou les projets animés par des Lions d'un pays développé et mis en place dans un pays en voie de développement.

Qui fait partie du Comité consultatif SightFirst (CCS) ?
Le CCS est composé de responsables Lions et d'experts en prévention de la cécité à l'échelle mondiale. Le comité examine et approuve les projets pouvant prétendre à des subventions SightFirst de la LCIF. Il définit le règlement du programme. Le CCS rend compte de l'ensemble des actions au Conseil d'administration de la LCIF.

Quand le CCS se réunit-il ?
Le comité se réunit deux fois par an, parallèlement aux réunions du comité exécutif du Lions Clubs International, en janvier et en août. Contactez le service des programmes pour la vue pour connaître les dates exactes. Les demandes de subvention doivent nous parvenir 90 jours avant la réunion.

section

Haut de page